Paroles d’abonnés !

« Qu’est-ce qui vous a décidé à vous abonner ? Quelles ont été vos raisons ? » C’est ce que nous avons demandé à nos lecteurs les plus fidèles. Voici leurs réponses.

Xavier

« Je ne lis presque jamais la presse quotidienne et ne regarde jamais le journal télévisé. Pour rester informé, je regarde régulièrement le « 12 minutes » de la RTBF et je suis aussi abonné au Vif/L’Express. Le Poiscaille, que je lis depuis plus ou moins un an, représente pour moi les infos liégeoises avec un angle d’attaque que je ne retrouve pas dans les autres médias.

C’est un merveilleux filtre pour décrypter le flux d’infos « officielles ». Et je me suis abonné pour le recevoir chez moi car je vais très rarement en librairie. »

Jean-Michel

« Le Poiscaille, c’est : des interviews politiques, des barres de rire, des articles de fond. C’est décalé, neuf, indépendant. Quoi de mieux que de s’abonner à un journal indépendant ici à Liège quand on habite en Province de Liège ? »

oh oui critiquez moiJosé

« Je me suis abonné pour tester les limites de l’indépendance journalistique, pour apporter mon soutien à l’initiative et à la nouveauté et dans l’espoir de voir, à défaut d’un canard enchaîné, un coq déchaîné. »

Julien

« Je me suis abonné afin de soutenir une presse satirique indépendante. »

Maxime

« C’est la caricature « Tecteo – L’avenir » qui m’a décidé ! »

Lucie

« J’ai abonné mon amoureux comme cadeau de Noël. J’avais envie de l’abonner à un journal, plutôt satirique parce qu’il aime bien ça. Et puis, si au passage ça pouvait soutenir un beau projet local de presse indépendante, alors je trouvais que c’était le cadeau parfait. J’en profite pour vous tirer mon chapeau et vous dire merci pour ce que vous faites. »

Recevez l’unique journal satirique liégeois à domicile : abonnez-vous !

Brigitte

« Plongée dans la politique locale quand j’étais petite (il y a 30 ans !), j ‘ai découvert Le Poiscaille au moins un an après sa création, avec un réel bonheur. Quelle bonne surprise. J’avais un vital besoin d’un journal local indépendant, au minimum un chouïa progressiste (pas comme UBU, comme le Canard plutôt : un modèle, ce volatile). J’aime retrouver les potins locaux mais seulement s’ils s’adressent à mon cerveau et s’ils sont distillés avec humour. En plus j’adore le dessin de presse. Surtout ne disparaissez pas !!!! Je suis prête à tout pour vous aider… enfin presque. Si je me suis abonnée c’est pour ne pas rater de numéro parce qu’à mon âge, n’est ce pas ma bonne dame… »

Natacha

« J’ai souhaité m’abonner au Poiscaille car je voulais encourager une équipe jeune, dynamique et intelligente qui ose donner des informations percutantes sur des vrais sujets qui nous concernent (régionaux), mais aussi pour soutenir la presse indépendante. »

Didier

« Je me suis abonné au Poiscaille lorsque je l’ai découvert pour ne pas devoir penser chaque mois à l’acheter ; pour y lire ce qui ne se trouve nulle part ailleurs (du liégeois sous un angle impertinent, informatif, neuf, etc.). Et souvent, je ris en le lisant. Merci à vous. »

Walther

« Je me suis abonné au Poiscaille parce que je souhaitais connaître un journal “pas comme les autres” traitant l’actualité politique liégeoise… »

Soutenez la presse indépendante : abonnez-vous !

Olivier

« Je souhaitais avoir des infos locales liégeoises de qualité à domicile. »

Olga

« Je me suis abonnée car j’adore le pamphlétaire, la “rébellion pacifique” des mots à la pointe d’une épée-plume, la satire, l’indépendance du journalisme et… l’envie de certains d’aller fouiner “en-dessous de la table” comme tout bon journaliste d’investigation.

Je suis fan et lectrice d’autres journaux égratigneurs, sans doute plus mondains, peut-être trop ; ainsi liégeoise je suis et j’entends rester, donc il m’est de suite apparu nécessaire de lire ma ville au travers d’une feuille de chou qui, comme tout enfant qui grandit, s’est enrichie de ses maux et de ses expériences. En vous souhaitant une longue, très longue adolescence où vous garderez votre âme d’enfant, curieux de tout, je vous présente mes meilleurs vœux pour l’année 2014… qu’il y en ait beaucoup d’autres après, pleines de vos idées et de vos dessins. Excellente continuation, persévérez ! »

Vincent

« J’étais curieux de voir le contenu du Poiscaille sur plusieurs numéros. Je me suis abonné parce que je n’avais pas d’autre solution pour me procurer Le Poiscaille, vu que je ne vais presque jamais à Liège. C’était aussi un moyen de soutenir une initiative originale et à promouvoir, c’est-à-dire un journal fait par des bénévoles. »

Nicolas

« Je me suis abonné au Poiscaille pour aider à développer une presse locale et différente et parce que l’abonnement me permet de ne jamais oublier de le lire ! »

Pierre-Yves

« Le Poiscaille est à ma connaissance le seul média contre-pouvoir liégeois. Primo : on n’en a jamais eu autant besoin. Deuzio : il fait du bien par où il passe… »

Allez plus loin :