Outai, Poiscaille outai ?

Pas de Poiscaille en septembre…

C’est la pire nouvelle que Liège ait connu depuis l’augmentation du prix des Dagoberts : Le Poiscaille ne sortira pas en ce mois de septembre. Ce qui devait être le numéro 35 de votre mensuel satirique voit malheureusement sa parution retardée d’un mois. Ouais, c’est comme ça. Vous pensiez qu’on allait s’excuser pour la cause ? C’est mal nous connaître ! On n’en a rien à f… ! Bon, en vrai, on est quand même un peu désolés. Nous l’avions déjà signalé dans d’autres publications, mais nous n’employons que des bénévoles, dont la plupart sont encore étudiants. Le mois d’août, fait de vacances et/ou d’examens de seconde session, conjugué à une année épuisante au niveau de l’énergie dépensée pour ce journal, nous a donc laissés sans autre solution. Enfin, c’est ce qu’on essaie de vous faire avaler.

En vérité, Le Poiscaille ne sort pas parce que…

- parce que le tort tue
- parce que j’ai préféré partir en vacances sur la Côte d’Azur, merde.
- parce que je me suis fait enrôler dans un groupe de majorettes à Olne. Flûte.
- parce que je fais une allergie au papier
- parce que je vais combattre en Syrie
- parce que j’ai épuisé toutes mes blagues pourries
- parce que j’ai jamais su terminer mes
- because I don’t understand french
- parce que j’entre en hibernation
- parce que Bart De Wever
- parce qu’on proteste contre le couvre-feu dans le Carré
- parce qu’on est des gros flemmards et qu’on vous emmerde
- parce que Bernard Montiel dans le lavabo avec une moussaka, Kamoulox !
- parce que je quitte le monde impitoyable de la presse pour devenir éleveur d’émeus
- parce que pourquoi pas
- parce que je suis narcolep… zzzz