On vous encule !

Vous vous souvenez de l’Arme Fatale 3 ? Et de l’immense Joe Pesci qui s’énerve sur les abus de frais d’hopitaux ? « On vous encule à l’hôpital !! D’abord on vous drogue, et ensuite on vous encule ! » (They fuck you at the hospital ! First they drug you, then they fuck you !, en V.O). Dans notre cas, cette expression prend tout son sens. Elle dépasse littéralement la réalité.

C’est une info qui m’a, pour tout vous dire, d’abord étonné, puis choqué, puis totalement traumatisé. En France, « entre 20 % et 33 % des touchers vaginaux et rectaux réalisés sur des patients sous anesthésie générale par des étudiants en médecine, dans le cadre de leur formation, seraient effectués sans le consentement préalable explicite de la personne », nous apprend Le Monde. Selon les associations d’étudiants, ce serait plutôt entre 10 et 15%.On vous encule

Décortiquons cette info. Un groupe de petits cons d’étudiants forment un cercle autour de toi, alors que tu es assommé par trois kilos de médocs. A côté, le médecin parle à ses élèves et tu as les jambes écartées. Chelou, mais pourquoi pas. Ne trouvant pas de volontaire (ils sont jeunes, ils débutent dans le domaine du viol, c’est vrai que c’est pas une discipline comme les autres), le prof désigne un étudiant pour qu’il s’exerce au touché rectal. Ou vaginal. Ou les deux. Pour vous mesdames, c’est le fameux « d’une pierre deux coups ». Là, Jean-Gilles, 2e année de médecine et qui ne s’est pas coupé les ongles depuis trois semaines, se lance et te farcit devant l’assistance qui prend des notes. Si c’est pas le paradis, ça y ressemble.

La question n’est pas de remettre en cause le plaisir et les biens-faits d’une pratique, que chacun assumera ou non en fonction de son aisance avec la chose. Le contexte « hôpital-anesthésie-on-donne-un-cours-magistral-sur-mon-fion », c’est juste pas le top. « Rien à foutre, je me sacrifie pour la science », me direz-vous. Et je vous comprends. Imaginez que l’on découvre un vaccin contre le cancer du colon grâce précisément à VOTRE toucher rectal, le « Big One », celui qui a apporté toutes les réponses et fait basculer la science à jamais. Avouez que ça fait rêver !