Harcèlement, quand tu nous tiens…

Un problème étrange que le harcèlement moral. Étrange qu’encore trop peu de gens le reconnaissent, en parlent autour d’eux, acceptent d’en discuter… Voici un film qui, espérons-le, crèvera un peu l’abcès.

Philippe Le Guay nous a servi quelques comédies piquantes telles que le Coût de la vie (2003) avec Vincent Lindon ou les Femmes du 6e étage (2010), avec Fabrice Luchini. Sur un ton beaucoup plus sérieux, il s’attaque, avec Trois Huit, au délicat problème du harcèlement moral sur le lieu de travail.

Pierre a reçu un nouveau poste dans une usine de fabrication de bouteilles en verre. Fred, un de ses collègues, se met à lui faire de sales blagues. La situation dégénère bien vite, les moqueries de Fred deviennent répétitives, se transforment en vexations systématiques et autres manipulations et mensonges.

Gérald Laroche interprète ici un personnage trop gentil pour se défendre vraiment contre celui joué par Marc Barbé. On ne saura jamais ce qui rend Pierre si impuissant face à une telle violence (cela mériterait un deuxième film, voire toute une série…) Ce film est l’un des rares à montrer un personnage de victime « consentante » dans un contexte quotidien. De telles situations arrivent hélas tous les jours, et Philippe Le Guay n’a de cesse d’explorer tous les aspects de cet engrenage féroce dans lequel certains tombent (tolérance excessive des autres travailleurs devant les méfaits de Fred, le regard déçu du fils de Pierre face au renoncement de son père). Moralité, lisez le célèbre livre le Harcèlement moral au travail de Marie-France Hirigoyen afin de démasquer plus facilement ce genre d’individus qui n’ont, faut-il le rappeler, aucune conscience. Messieurs les pervers… À vos marques !… Prêts ?… Allez vous faire foutre !

Trois Huit de Philippe Le Guay (2001). France. Avec Gérald Laroche, Marc Barbé, Luce Mouchel. Disponible en DVD à la Médiathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles.